top of page

For All Mankind

Aujourd'hui, je veux vous parler d’une série de science-fiction que j’ai découverte sur Apple TV. Cette série absolument géniale c’est « For all mankind ».


Nous sommes en 1969 et le monde entier a les yeux rivés sur la télévision, car le premier homme va marcher sur la lune. Tout se passe bien, mais celui qui réussit cet exploit n’est pas américain, il est soviétique. C’est la consternation à la NASA, car Armstrong devait partir la semaine suivante. Apollo 11 réussira sa mission, mais les Américains sont deuxièmes. Les Soviétiques vont faire encore mieux en envoyant, la mission suivante, la première femme sur la Lune. Le président Nixon, furieux, exige que la NASA envoie une astronaute sur la Lune. Elles seront plusieurs candidates. Molly Cobb, une ancienne de la mission Mercury, grande gueule, casse-cou, cette pilote n’a pas le look exigé. Nixon veut une jolie blonde. Cela tombe bien, Tracy Stevens, l’épouse de Gordo Stevens astronaute, est la candidate idéale. Il y a aussi Ellen Waverly, riche héritière qui rêve de marcher sur Mars et Danielle Poole, Afro-Américaine et pilote talentueuse..

Elles seront entraînées par Ed Baldwin, l’astronaute macho par excellence mariée à Karen, l’épouse de pilote parfaite, qui attend sagement à la maison en cachant son angoisse.

À la direction de la NASA, les choses ne vont pas tarder à changer. Margo Madison est la première femme à entrer dans la salle de contrôle. Elle est la protégée de Werhner von Braun, celui qui a créé les V5, récupéré par les Américains à la fin de la guerre.

Cette course à l’espace va changer le cours de l’Histoire. La guerre du Vietnam va s’arrêter bien plus tôt, les Soviétiques ne vont pas envahir l’Afghanistan, il n’y aura pas de guerre du Golfe après l’invasion du Koweït. Mais aussi, le mur de Berlin ne tombera pas et l’URSS perdurera.

De nombreuses inventions découleront de la conquête spatiale comme les voitures électriques, ou dans les années 90, une énergie propre et peu coûteuse.

La première femme présidente des USA sera une astronaute, juste après le premier mandat de Clinton.

Une base durable sur la Lune sera installée dans les années 80, le premier pas sur Mars aura lieu en 95.


Cette série est une uchronie. Elle nous permet une plongée dans le monde des années 70 à 95 (pour l’instant). Elle nous présente une vaste galerie de personnages forts.

Il y a de l'émotion, des frissons, des frustrations, de l'humour, de l'émerveillement... Les effets spéciaux sont excellents.

C'est aussi une critique acerbe des courants de pensée de l'époque.

On reconnaît aussi la patte de Ronald D. Moore qui a travaillé sur différentes séries Star Trek (Next Generations, Deep Space Nine et Voyager). L’humanité est parfois au bord d’une guerre totale, mais l’action de quelques-uns, la fraternité, la foi dans l’avenir permet d’évoluer.


Cette série méconnue mérite vraiment d’être vue. Apple TV offre les trois premiers mois, alors c’est le moment d’en profiter (c’est ce que j’ai fait).




9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page